Déclaration et Affirmation de l’AIFI sur le devoir de tenir une bonne conduite envers les Compagnons du Prophète d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, et l’interdiction de les diffamer ou de les dévaloriser

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes. Que les éloges et le salut soient sur notre Maître Mohamed, Ultime Messager, sur les siens, sur ses compagnons, et tous ceux qui le suivent avec bienveillance jusqu’au Jour du Jugement.

Ceci dit ;

Le Secrétariat général de l’Académie internationale du Fiqh islamique, annexée à l’Organisation de la Coopération islamique, en suivant avec une profonde tristesse et une grande déception à travers les médias, la démarche de certaines personnes appartenant à l’Islam, consistant à dénigrer solennellement un nombre parmi les grands compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui et ses épouses Qu’Allah les agrées, à les désavouer, les frapper d’anathème et les accuser de trahison et d’apostasie. Et l’un d’entre eux est allé jusqu’à célébrer la mort de la mère des croyants Aicha Qu’Allah l’agrée, ce qui a engendré une grande indignation chez les musulmans, toute sectes confondues.

Et compte tenu de la gravité de cette calamité et du mal qu’elle peut engendrer et qui peut s’étendre partout, du fait qu’elle est susceptible de déboucher sur l’interruption des efforts consentis par les valeureux chefs des états islamiques, leurs vertueux savants et penseurs, en vue de consolider le dialogue entres les adeptes des différentes sectes musulmanes, d’unifier leur parole et leur démarche, de les amener à se respecter les uns les autres, de renforcer les liens de solidarité entre leurs nations et leurs peuples, de renforcer les liens de fraternité les unissant pour s’aimer en Allah Exalté Soit-Il, de rapprocher leurs sectes et de mettre en garde contre toute tentative d’anathématisation à l’égard de leurs adeptes et de les motiver à faire valoir la modération et la tolérance et de combattre l’extrémisme et le fanatisme sous couvert de la religion.

Le Secrétariat général de l’Académie internationale du Fiqh islamique, souciant de protéger les croyances des musulmans et de préserver le statut des Compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui, et Qu’Allah les agrées, dans leurs âmes, tient à déclarer ceci :

Premièrement : Le Saint Coran atteste l’intégrité des compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui et Qu’Allah les agrées, et l’agrément d’Allah sur eux. Allah y a fait leur éloge de la façon la plus claire qui soit, et il leur suffit pour être fier qu’Il Exalté Soit-Il y a attesté qu’ils sont la meilleure communauté qu’Il ait fait surgir pour les hommes. Allah Exalté Soit-Il dit : (Vous êtes la meilleure communauté qu’Il ait fait surgir pour les hommes) Al-Imran : 110. Et ils sont les premiers à entrer dans cette attestation, car il n’y a point de rang qui soit meilleur que celui d’être agréé par Allah pour être compagnon de son Prophète Que les éloges et le salut soient sur lui et pour lui porter secours. Et c’est pour cette raison justement que les prédécesseurs ont interprété ce verset en avançant qu’il serait descendu au sujet des vertueux Compagnons du Prophète, qu’Allah leur a dit : (Vous êtes la meilleure communauté). Ibn Attia a dit : (Et s’il n’y eut de verset faisant leur éloge que celui-ci, ce serait largement suffisant). Allah Exalté Soit-Il : (Les tout premiers [croyants] parmi les Émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès !) At-Tawba : 100. Et ce verset montre clairement l’agrément d’Allah Exalté Soit-Il sur les Émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement et leur fait la bonne annonce de la grande réussite et l’éternisation dans les Jardins d’Eden. D’ailleurs, Ibn Kathir dit à propos de ce verset : (Malheur à quiconque les hait ou les dénigre ou hait ou dénigre certains d’entre eux… Où sont-ils alors de la croyance en ces versets coraniques, puisqu’ils dénigrent ceux qu’Allah a agréés!). En outre Allah Exalté Soit-Il a dit : (Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre. Il a su ce qu’il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.) Al-Fath : 18. Ibn Hazm a dit : (Il n’est point permis de s’arrêter, ni de douter au sujet de ceux dont Allah a déclaré avoir su ce qu’il y a dans leurs cœurs, les avoir agréés et a fait descendre sur eux la quiétude. Et parmi ceux qui lui ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre à Hudaybiyyah, quand les mécréants l’ont empêché de faire l’Umra, il y a d’entre plus de mille quatre cent compagnons, Abou Bakr, Omar et Othman Qu’Allah a agréés, tel qu’il a été rapporté par l’auteur du « Minhaj As-Sunna ». De même, Allah dit : (Mohamed est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’Evangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.) Al-Fath : 29. Ce verset montre la grandeur du statut des Compagnons, qu’Allah a fait leur éloge par ces caractéristiques et a attesté qu’elles ont déjà été mentionnées dans la Torah et dans la Bible, et par conséquent, il n’est point permis à tout sujet musulman d’avoir dans son cœur, un quelconque dépit à l’égard des compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui et Qu’Allah les agrées. L’Iman Malik Qu’Allah lui Fasse Miséricorde dit : (Quiconque se lève en ayant dans son cœur un dépit envers l’un des compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui et Qu’Allah les agrées, est touché par ce verset). Allah Très-Haut Soit-Il a dit également : (On ne peut comparer cependant celui d’entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête… ces derniers sont plus hauts en hiérarchie que ceux qui ont dépensé et ont combattu après. Or, à chacun, Allah a promis la plus belle récompense, et Allah est Grand Connaisseur de ce que vous faites) El-Hadid : 10. Il leur a promis qu’Il : (n’entendront pas son sifflement et jouiront éternellement de ce que leurs âmes désirent.) Al-Anbiya : 102. Et dans le Coran, tous ceux qui ont tenu compagnie au Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui, atteindront la plus belle récompense leur est promise par Allah, et Allah : (Vraiment, ne manque jamais à Sa promesse.) Al-Imran : 09. De plus, Allah Exalté Soit-Il a dit : ([Il appartient aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils portaient secours à (la cause d’) Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques. Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent.) Al-Hachr : 08, 09, 10. Ces nobles versets comportent l’éloge des Compagnons parmi les Émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, qui demandent le Pardon d’Allah à leur profit et qui invoquent Allah de ne jamais mettre dans leurs cœurs une rancœur pour eux. Ils comportent également que ce sont ces trois classes qui méritent le butin. Ainsi, il n’y a point de doute que toute personne éprouvant de la rancœur envers les Compagnons du Prophète parmi les Émigrés et les Auxiliaires, sera évacuée de ces classes et qu’elle n’invoquera jamais le Pardon d’Allah en leur faveur.

Deuxièmement : De même, les recueils de la Sunna regorgent de textes qui font l’éloge des vertueux Compagnons du Prophète et qui montrent leurs vertus, at qui sont comme suit :

A- Il y’a es hadiths qui font leur élonge en général, comme : (N’insultez pas mes Compagnons ! En effet, si l’un d’entre vous dépensait en or l’équivalent de [la montagne] Uhud, il n’atteindrait pas la quantité de deux paumes de l’un d’entre eux, ni même sa moitié.)

Authentique : Rapporté par Al-Bukhari, Mouslim, At-Tirmidhi et Abou Daoud. Et la Parole du Prophète Que les éloges et le salut soient sur lui dit : « Les gens de mon siècle sont les meilleurs, ensuite ceux qui les suivent, et ensuite ceux qui suivent ces derniers. Puis Imran a dit : « Je ne sais pas s’il a mentionné (après son siècle), deux ou trois siècles ») Authentique : Rapporté par Al-Bukhari, Mouslim.

B- Il y’a des hadiths qui font l’éloge des groupes déterminés d’entre eux, comme les gens de Badr, à propos desquels, le Prophète Que les éloges et le salut soient sur lui a dit : (Et qui sait, peut-être qu’Allah aurait déjà regardé les guerriers de Badr et a dit : » Faites ce que vous voulez, car je vous ai pardonné.) Rapporté par Mouslim, et ceux qui font l’éloge des Compagnons qui ont prêté sous l’arbre, le serment d’allégeance de l’agrément, au sujet desquels le Prophète Que les éloges et le salut soient sur lui a dit : (Il n’entrera point en Enfer, si Allah le veut, quiconque qui a prêté sous l’arbre, le serment d’allégeance) Rapporté par Mouslim.

C- Enfin il y’a d’autres hadiths qui font l’éloge des compagnons particuliers, et ils sont en grands nombres, mentionnés dans les recueils des hadiths authentiques et des Mousnads.

D- Et dans un hadith rapporté par At-Tirmidhi (par sa propre chaine de compilateurs), le Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui a mis en garde sévèrement contre le fait de diffamer ses Compagnons Qu’Allah les agrée en disant : (Si ma communauté accomplit quinze choses, les afflictions s’abattront sur elle, et parmi lesquels il a compté : les derniers de cette communauté maudiront ses premiers, un vent rouge, l’effondrement de la terre et des métamorphoses). Et d’une version certifiée chez les chiites Imamiya, Al-Majjlisi rapporte d’après At-Tussi, qu’Ali bin Abi Talib aurait dit à ses compagnons : (Je vous recommande au sujet des Compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui ainsi que sur sa famille, de ne point les diffamer car ils sont des Compagnons de votre Prophète, lesquels n’avaient jamais rien innové dans leur religion et n’avaient jamais vénéré un innovateur. En effet, le Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui m’a recommandé ceci à leur sujet). De même, Ibn Abbas, le faqih de la famille du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui ainsi que sur sa famille et le fils de son oncle Qu’Allah les agréés dit : (Allah Exalté Soit-Il et Vénérés Soient ses Noms a réservé à son Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui, des Compagnons qui l’ont préféré dans tous les états, à eux-mêmes par leurs vies et leurs biens, lesquels, Allah a caractérisé dans Son Livre comme suit : (Miséricordieux entre eux). Ils ont élevé les jalons de la religion, recommandé la persévérance (dans l’appréhension de la science) aux musulmans, jusqu’à ce que ses sentiers soient raffinées et fortifiés, et les grâces d’Allah soient apparues, Sa religion soit établie et ses jalons soient éclairés. Allah a fait disparaitre par eux, le polythéisme, a extirpé ses têtes et a effacé ses piliers, jusqu’à ce que Sa Parole soit triomphée et la leur soit rabaissée.) [Morujj Ad-Dhahab].

De ce fait, il devient clair qu’il incombe au musulman de vénérer les Compagnons du Prophète d’Allah Que les éloges et le salut soient sur lui ainsi que sur sa famille, en invoquent Allah de les agréer et reconnaitre leurs vertus et leurs droits, comme il devient clair qu’il est interdit que leur diffamation et leur dénigrement sont parmi les grands péchés et les grandes perversions, et qui peut aller au-delà de tout ça comme disaient certains savants : (Leur dénigrement après l’établissements des versets qui montrent leurs vertus, est certes un dénigrement de Livre et de la Sunna).

Ainsi, et compte tenu de tout ce qui a été dit, il revient à tout le monde de faire attention aux conséquences de tels comportements, à tout ce qui pourrait provoquer les différences et les divergences et de veiller à consolider le sens de l’unité, de la solidarité et de l’amour entre tous les musulmans.

En fin et dans cette perspective, le Secrétariat général de l’Académie internationale du Fiqh islamique, souhaite de tous les médias, notamment les sites web qui préservent les séquences cinématographiques sur le net, de ne pas garder les séquences qui sont susceptibles de provoquer les différences et les divergences entre les gens et de procéder à supprimer celles qui existent déjà ainsi que les commentaires diffamatoires, dont les auteurs sont des gens qui n’en appréhendent pas les conséquences.

Que les éloges et le salut soient sur notre Maitre Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Secrétariat général de l’Académie internationale du Fiqh islamique.

Aller en haut