DÉCLARATION de l’AcadÉmie internationale du fiqh islamique À L’ATTENTION DE la Oummah au sujet de la Palestine et de l’Irak
16 janvier، 2003

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

DÉCLARATION

de l’AcadÉmie internationale du fiqh islamique

À L’ATTENTION DE la Oummah

au sujet de la Palestine et de l’Irak

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes. Que les éloges et le salut soient

Sur notre Maître Mohamed, Ultime Messager, sur les siens et sur ses compagnons

L’Académie a examiné l’évolution de la dangereuse situation dans laquelle les pays arabes et musulmans, et plus particulièrement la Palestine et l’Irak, se trouvent englués aujourd’hui. Elle observe le terrorisme d’État pratiqué par les autorités sionistes dans les territoires palestiniens occupés : meurtres de femmes, de personnes âgées et d’enfants innocents et de civils désarmés; arrestations et assassinats arbitraires, ainsi que les incursions armées et la destruction des habitations, le saccage des terres agricoles et le maintien d’un bouclage militaire permanent autour des villes, villages et camps palestiniens, à commencer par la ville d’Al-Qouds, lieu de l’Isra (Voyage Nocturne) et du Mi’raj du Prophète (PSSL), qui fait partie intégrante du dogme de la foi des Musulmans, et l’interdiction faite aux Palestiniens d’aller accomplir leurs prières à la Mosquée Bénie d’Al-Aqsa.

En dépit de tous ces actes de terrorisme d’État, Israël prétend rechercher la paix et s’évertue à faire accroire que son dirigeant criminel est un homme de paix, tout en qualifiant de terroristes les martyrs qui défendent leur religion, leurs vies, leur patrie et leur honneur.

Il ne fait aucun doute que cette agression de la part des forces d’occupation israélienne représente l’incarnation même du terrorisme et constitue une violation flagrante des droits humains et des conventions internationales. Tous ces agissements se passent au vu et au su du monde entier, y compris les pays qui se sont érigés en défenseurs de la liberté, de la démocratie, de la justice et des droits de l’homme.

En outre, l’agression anglo-américaine qui menace aujourd’hui l’Irak vise en fait à agresser la population musulmane de ce pays et à s’emparer de ses riches territoires et de ses ressources, dans un mépris total des appels des Musulmans pour mettre fin à cette agression non déguisée, en faisant fi des résolutions émises par les organes officiels et les organisations populaires des pays arabes et islamiques, ainsi que de toutes les exhortations lancées par les nations et les pays épris de paix. Cette attitude des forces d’invasion constitue un déni de toutes les valeurs et de toutes conventions internationales relatives au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des autres nations et à la sécurité de leurs citoyens.

Face à cette situation, l’Académie en appelle aux gouvernants et aux peuples de la Oummah en vue de fournir un soutien sans réserve, qui est en fait une obligation décrétée par Allah et Son Messager (PSSL) aux peuples irakien et palestinien afin de préserver leur vie et leur sang qu’Allah a interdit de verser sans raison. En effet: « Les Musulmans sont certes frères » (Al-Hujarat: 10) et: « Les croyantes et les croyants sont des alliés les uns pour les autres. Ils ordonnent le convenable et proscrivent le Blâmable » (Al-Tawba : 71). Le Prophète (PSSL), qu’Allah le couvre de Ses éloges, a également dit à ce propos: « Les croyants sont pour les croyants à l’image des pierres d’un édifice qui se soutiennent mutuellement » (rapporté par El-Boukhari et Mouslim), et aussi: « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne lui fait point de tort, ni ne le trahit, ni ne le livre à l’ennemi » (rapporté par El-Boukhari et Mouslim).

Sur la base de ces versets et de ces hadiths, l’Académie voudrait ajouter ce qui suit :

Premièrement : La Charia interdit de soutenir les agresseurs ou de les aider à réaliser leurs desseins belliqueux et à faire couler le sang sacré des innocents.

Deuxièmement : Une agression lancée contre un pays musulman est une agression dirigée contre la Oummah tout entière.

Troisièmement : Selon la Charia, tous les gouvernants musulmans sont tenus de faire leur devoir de solidarité et de soutien de la cause de leur foi, de leur Oummah et de leur patrie.

Louanges à Allah, le Seigneur des Mondes

Lire aussi

Derniers nouvelles

Aller en haut