Le HCR lance son rapport annuel sur la philanthropie islamique en collaboration avec l’AIFI à Djeddah
30 mars، 2022

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a organisé le mercredi 27 Chaaban 1443, correspondant au 30 mars 2022, un événement conjoint à Djeddah, Royaume d’Arabie saoudite, en collaboration avec l’Académie internationale du fiqh islamique (AIFI) de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Dans le cadre de l’événement intitulé « La philanthropie islamique et son impact : partenariats durables et solutions pratiques », le HCR a lancé son « Rapport annuel sur la philanthropie islamique », qui illustre l’impact que les dons de Zakat et de Sadaqah faits au Fonds de la Zakat pour les réfugiés du HCR ont eu sur les réfugiés et déplacés internes, au cours de l’année écoulée.

En 2021, le Fonds Zakat pour les réfugiés a permis au HCR de fournir une aide vitale sous forme d’aide en espèces et d’aide en nature à 1 275 000 réfugiés et personnes déplacées dans 14 pays : Yémen, Syrie, Jordanie, Liban, Irak, Égypte, Mauritanie , Bangladesh, Afghanistan, Inde, Malaisie, Indonésie et Nigéria.

Le rapport indique que toutes les contributions de la Zakat reçues par le Fonds de la Zakat pour les réfugiés ont été distribuées conformément à sa politique de distribution de 100 % de la Zakat, à 53 % du total des bénéficiaires du Fonds (679 000 individus), tandis que les dons de Sadaqah ont aidé les 47 % de bénéficiaires restants (596 000 individus ).

Le rapport a également souligné le lancement de l’application mobile du Fonds Zakat pour les Réfugiés au début de 2021, qui permet aux donateurs de faire des contributions facilement et rapidement. De plus, le fonds Zakat pour les réfugiés du HCR a reçu des fatwas supplémentaires d’institutions islamiques respectées, telles que le Conseil du Fiqh islamique de la Ligue mondiale musulmane, l’Académie de recherche islamique d’Al Azhar, l’Académie internationale de recherche sur la charia en Malaisie (ISRA) et le Conseil canadien des imams (CCI) , autorisant en outre le cadre du Fonds Zakat pour les réfugiés. De plus, le Conseil du Fiqh du Canada a approuvé la réception et la distribution de la Zakat dans le cadre du programme de bourses et d’éducation « Viser plus haut» du HCR.

L’événement à Djeddah comprenait des tables rondes sur le rôle des instruments de finance sociale islamique, y compris la Zakat, la Sadaqah Jariyah et le Waqf, pour répondre aux besoins humanitaires des plus vulnérables et des personnes touchées par les conflits et les catastrophes, en particulier les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur du pays, et a réuni des représentants d’organisations du secteur de la philanthropie islamique de la région.

Khaled Khalifa, conseiller principal du HCR sur la philanthropie islamique et représentant du HCR auprès des pays du Conseil de coopération du Golfe, a remercié les partenaires, en particulier l’AIFI, pour leur soutien, en déclarant : « Notre partenariat avec les institutions, les particuliers, le secteur privé et les gouvernements n’a cessé de croître, nous permettant de fournir une assistance et répondre aux besoins humanitaires croissants des réfugiés et des familles déplacées, des personnes touchées par des crises de déplacement prolongées, du changement climatique et des défis liés à la pandémie de COVID-19. Il a ajouté : « Le partenariat avec des institutions de premier plan dans le domaine de la philanthropie islamique renforce l’impact de la finance sociale islamique sur la vie de millions de familles les plus vulnérables et déplacées de force, ce qui est essentiel au succès de notre vision d’aider ceux qui en ont besoin ».

Pour sa part, S.E. Prof. Koutoub Moustapha Sano, Secrétaire Général de l’Académie internationale du Fiqh islamique, a déclaré : « La question des réfugiés constitue un aspect important des préoccupations premières de l’Académie, et son rôle central dans la mise en évidence de leurs besoins légitimes, droit à la dignité humaine et à une vie décente pour eux. En outre, l’Académie a une responsabilité jurisprudentielle et scientifique dans la clarification du jugement de la Charia relative à l’intensification de l’appel pour répondre à leurs besoins et leur fournir des soins. En conséquence, nous avons accordé à la Commission une fatwa de la charia afin de soutenir le Fonds Zakat pour les réfugiés et son mécanisme de gouvernance. » Il a ajouté : « Nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui, en partenariat avec le HCR, cet événement spécial, à travers lequel nous cherchons à discuter des moyens de développer le rôle du travail caritatif islamique pour répondre aux besoins humanitaires des réfugiés et des personnes déplacées dans la région. L’Académie, à travers son partenariat durable avec la Commission, s’engage à atteindre les objectifs jurisprudentiels visant à aider les nécessiteux où qu’ils se trouvent, à faire progresser l’être humain et à préserver sa dignité. A travers cette plateforme, à l’approche du mois sacré du Ramadan, nous invitons tous les acteurs caritatifs à coopérer avec le HCR et à ne pas oublier les réfugiés et leurs besoins. »

Le HCR a lancé son rapport annuel 2022 sur la philanthropie islamique, à travers une série d’événements et de webinaires organisés en Indonésie, en Arabie saoudite, au Nigéria, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis d’Amérique, en collaboration avec les institutions, fondations et autres entités des secteurs privé et public.

Aller en haut