Le Ministre afghan des minéraux et de l’énergie reçoit la Délégation d’Érudits musulmans à Kaboul
28 juin، 2022

S.E. Cheikh Maulvi Shihab-al-Din Dilawar, ministre des Minéraux et de l’Énergie de l’Afghanistan, a reçu une délégation internationale de savants musulmans en visite à Kaboul, dirigée par S.E. Prof. Koutoub Moustapha Sano, Secrétaire général de l’Académie internationale du Fiqh islamique (AIFI), le jeudi 24 Dhu al-Qui’da 1443 correspondant au 23 juin 2022, au siège du ministère à la capitale afghane, Kaboul.

S.E. le ministre a exprimé sa haute appréciation et sa gratitude à la délégation de savants musulmans pour leur visite à l’Émirat islamique d’Afghanistan et a également exprimé ses remerciements pour leur intérêt pour l’avenir du peuple afghan, soulignant que cette visite est une expression sincère de la grande préoccupation que les érudits et les intellectuels de la Oumma portent à la question afghane. Il a également exprimé son espoir que cette visite soit suivie d’autres visites afin de renforcer la fraternité et l’amitié entre le peuple afghan et les peuples musulmans ; et a conclu en appelant la délégation à la médiation avec les Etats membres de OCI afin d’expédier la reconnaissance du gouvernement afghan en tant que autorité légitime représentant le peuple afghan, dans le but d’encourager la communauté internationale en général à la reconnaître puis à libérer les fonds des afghans détenus dans les banques étrangères.

Pour sa part, le Secrétaire Général, Prof. Koutoub Sano, a exprimé les grands remerciements et la grande reconnaissance de la délégation pour la généreuse hospitalité et l’accueil chaleureux qu’elle a reçus, louant les bons efforts déployés par l’autorité actuelle en Afghanistan pour atteindre la sécurité, la prospérité et la stabilité pour la nation de l’Afghanistan après de nombreuses années de guerre et de troubles.

Son Excellence a décrit parlé de l’Académie en tant que référence jurisprudentielle majeure pour la Oumma qui se préoccupe de clarifier les jugements de Charia sur les calamités et les questions qui préoccupent les musulmans partout dans le monde, et en tant que plus grande institution fiable pour l’Ijtihad collectif à l’époque actuelle, ce qui rend ses résolutions et recommandations agrées par toute la Oumma. Son Excellence a précisé que « la visite d’une délégation de savants musulmans en Afghanistan conduite par l’Académie intervient en application de la décision du Conseil ministériel des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OCI, qui a chargé l’Académie de diriger une délégation de savants de la Oumma pour mener un dialogue et un débat avec les savants et les responsables afghans sur certain nombre de questions et de sujets qui préoccupent le peuple afghan à l’heure actuelle, tels que la question de la tolérance et de la coexistence entre les adeptes des religions et des sectes, la question de l’éducation des femmes et la question du travail des femmes. Son Excellence a ajouté que la visite de la délégation au ministère des Minéraux et de l’Énergie avait pour but de s’entretenir avec le ministre non seulement en tant que ministre, mais égallement en tant que l’un des érudits les plus connus d’Afghanistan et en tant qu’un homme d’une vision claire, d’une perspicacité, de vaste expérience et d’une connaissance approfondie du Saint Coran, de Sounna et du patrimoine islamique, ce qui rendu le dialogue scientifique, jurisprudentiel et intellectuel.

Son Excellence a ajouté : « Les savants de la Oumma sont pleinement confiants que S.E. le Ministre et les savants de l’Afghanistan partagent l’opinion claire et nette établie dans la Charia que la recherche de la connaissance (= l’apprentissage et l’enseignement) est un acte d’adoration qui est imposé à tous, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, et que les textes coraniques et les hadiths ne font pas de différence entre les deux. Les savants de la Oumma savent très bien que Son Excellence et les honorables érudits d’Afghanistan partagent la même opinion selon laquelle le travail est un acte d’adoration qui s’impose aux deux sexes, et qu’ils doivent se conformer à ce commandement divin. Enfin, les savants musulmans sont pleinement conscients des efforts estimés que Son Excellence et les savants afghans déploient pour corriger les idées fausses sur l’éducation et le travail des femmes, ainsi que sur la nécessité de la tolérance et de la coexistence entre les adeptes des religions, des sectes et des ethnies. Sur cette base, la délégation des savants aimerait donner des conseils concernant le respect des directives commandées par notre véritable religion, à savoir permettre aux garçons et aux filles des deux sexes d’accéder à l’éducation à tous les niveaux, et assurer la participation des femmes afghanes aux efforts de construction et de progrès conformément aux principes et jugements de Charia établies par l’Émirat islamique d’Afghanistan, et poursuivre les efforts de promotion de la modération et de diffusion d’une culture de modération, de tolérance, de coexistence et d’harmonie entre les composantes du peuple afghan de toutes les ethnies. Son Excellence a ensuite donné la parole aux membres de la délégation pour qu’ils donnent chacun leur avis sur les sujets susmentionnés.

En réponse aux propositions de la délégation des savants, Son Excellence le Ministre a renouvelé ses remerciements et son appréciation à la délégation, notant que l’Émirat islamique d’Afghanistan s’engage à réaliser toutes les recommandations et les conseils présentés par la délégation, expliquant que l’approche des savants de l’Afghanistan dans la dawah pour le peuple afghan était et continuera à être basée sur les trois fondements scientifiques qui ont été mentionnés dans la parole d’Allah le Plus Haut (Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon).

Son Excellence a conclu en invitant la délégation de savants à réitérer leur visite en Afghanistan dans les prochains avenirs.

Aller en haut