DÉCLARATION SUR AL-QODS ET AL-AQSA
14 avril، 2005

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

DÉCLARATION SUR AL-QODS ET AL-AQSA

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes. Que les éloges et le salut soient

Sur notre Maître Mohamed, fidèle Messager, sur les siens qui étaient si purs, et sur ses compagnons mains si blanches, ainsi que ceux qui les suivront en accomplissant le bien jusqu’au Jour du Jugement

Ceci-di: Il est maintenant devenu évident que les organisations sionistes extrémistes qui sévissent en Palestine, et dont le nombre dépasse les 30 organisations, en sont venues à se sentir fortes et à surestimer leur capacité à réaliser leurs plans agressifs chimériques de destruction de la vénérable Mosquée Al-Aqsa, première des deux « Qiblas » et dernière des trois mosquées vers lesquelles les musulmans sont invités à voyager pour y accomplir la prière, et pour ensuite établir le prétendu temple « de Salomon » sur ses ruines. Elles cherchent maintenant des justifications et des excuses pour commettre leur forfait. Elles ont ainsi tenté à plusieurs reprises de pénétrer par effraction à l’intérieur de l’esplanade de la Mosquée pour y célébrer leurs rites religieux afin de consacrer leurs convoitises et leurs desseins belliqueux.

Au vu de tout ce qui précède et après avoir pris acte des déclarations bellicistes de la part des extrémistes et des dirigeants officiels d’Israël à propos de la ville d’Al-Qods en général et de la Mosquée d’Al-Aqsa en particulier, le Conseil de l’Académie internationale du Fiqh Islamique, réuni pour sa session à Dubaï (Émirats Arabes Unis) du 30 Safar au 5 Rabi Awal 1426H (9-14 avril 2005) ;

DÉCIDE CE QUI SUIT :

  • La ville d’Al-Qods et la Mosquée Al-Aqsa sont des lieux saints pour les Musulmans du monde entier, en raison de leur corrélation avec le Miracle du Voyage Nocturne du Prophète Mohammad (PSL) et son Élévation aux cieux, comme nous le dit le Noble Coran.

  • Le caractère islamique de cette ville et de sa vénérable mosquée est un fait clairement attesté par les textes coraniques et la Sunna du Prophète. Par conséquent, cette question n’est ni discutable ni négociable et ne saurait souffrir d’aucune solution de compromis. Les jurisconsultes de la Oummah ont d’ailleurs unanimement souscrit qu’il est illicite d’admettre toute appropriation par un ennemi spoliateur d’une portion du territoire des Musulmans dont il pourrait s’être emparé, et à plus forte raison des Lieux Saints.

  • La Mosquée Al-Aqsa n’appartient qu’aux Musulmans et uniquement aux Musulmans et n’a rien à voir avec les Juifs, lesquels devraient prendre garde aux conséquences de leurs actes sacrilèges. L’entière responsabilité de toute agression contre Al-Aqsa repose sur les épaules des autorités de l’occupant juif et des pays qui les soutiennent. Al-Aqsa n’est pas négociable et ne peut faire l’objet de la moindre concession. Nul n’aurait l’outrecuidance de faire des compromis à ce sujet, car la mosquée d’Al-Aqsa est bien trop noble.

  • Il ne peut y avoir de paix juste et équitable ni de stabilité dans la région qu’avec la fin de l’occupation juive de la ville d’Al-Qods et de sa Sainte Mosquée, et le retour des Palestiniens auprès des leurs.

  • Le peuple palestinien a le droit d’établir son propre État indépendant sur l’ensemble de ses territoires, y compris Al-Qods en tant que capitale de l’État palestinien. Les Palestiniens ont également le droit de se défendre, de lutter contre leur ennemi par tous les moyens légitimes et de faciliter le retour des réfugiés dans leurs foyers.

L’Académie lance un appel aux gouvernements et aux citoyens des pays arabes et musulmans pour les exhorter à assumer leurs responsabilités historiques, religieuses et patriotiques en prenant la défense de cette ville et de sa Sainte Mosquée prises en otage, à soutenir son peuple résistant, à y pérenniser leur présence et à en soutenir les institutions sanitaires, éducatives, sociales et autres, afin d’éviter la judaïsation ou l’internationalisation de la ville qui sont totalement inacceptables, et d’œuvrer sans répit à la cessation de l’occupation par Israël de la Terre de l’Isra et du Mi’raj du Prophète Mohammad (PSL).

Allah Seul mène vers le succès

Aller en haut