Résolution Nº 234 (5/24) concernant Atteindre la Sécurité Alimentaire et Hydrique: Les Problèmes les plus Critiques et leur Effets sur les futurs Défis de la Oummah
20 novembre، 2019

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur des mondes, et que la bénédiction et la paix d’Allah soient sur notre maître Mohamed, le sceau des prophètes, sur sa famille ainsi que sur tous ses compagnons


Résolution Nº 234 (5/24)

concernant

Atteindre la Sécurité Alimentaire et Hydrique:
Les Problèmes les plus Critiques et leur Effets sur les futurs Défis de la Oummah

Le Conseil de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique, issue de l’Organisation de la Coopération Islamique, réuni en sa 24ème session à Dubaï (Émirats Arabes Unis), du 07 au 09 Rabi al-Awal 1441, correspondant au 04-06 Novembre 2019.

Ayant examiné les recherches présentées à l’Académie sur le thème: Atteindre la Sécurité Alimentaire et Hydrique: Les Problèmes les plus Critiques et leur Effets sur les futurs Défis de la Oummah

Ayant écouté les discussions approfondies à ce sujet,

Décide ce qui suit :

Premièrement, la sécurité hydrique signifie l’approvisionnement en eau potable pour l’usage humain, en quantité et qualité suffisantes pour répondre aux besoins du pays et pour assurer sa continuité sans perturbation.

Deuxièmement, la sécurité alimentaire signifie l’approvisionnement au humains une alimentation saine et équilibrée, tout en assurant les besoins nutritionnels minimaux de tous les membres de la société.

Troisièmement, les recommandations:

Comme l’Islam appelle à la préservation et à l’économie de l’eau et de la nourriture et interdit l’excès et le gaspillage dans tout ce qui porte préjudice aux humains et aux sociétés, le Conseil de l’Académie recommande ce qui suit:

  1. Les gouvernements des pays musulmans devraient placer la question de l’eau et de la sécurité alimentaire au premier plan de leurs préoccupations et devraient élaborer des politiques et des programmes visant à rationaliser la consommation d’eau et de nourriture.
  2. Tout comme le dicte la Charia, les musulmans doivent économiser la consommation de l’eau et de la nourriture et ne doivent pas les gaspiller.
  3. Les scientifiques spécialisés dans l’hydrologie, l’agriculture et l’environnement doivent s’efforcer à mettre en place des dispositifs et à trouver des solutions pour assurer la sécurité hydrique et alimentaire. Ils devraient également tirer parti des techniques fournies par la quatrième révolution industrielle dans le domaine du recyclage de l’eau, conformément aux règlements et aux les jugements de la Charia.
  4. Les pays musulmans doivent coopérer d’urgence pour résoudre les problèmes liées au pénuries d’eau et de nourriture en établissant des politiques et des plans appropriés pour assurer le développement des ressources en eau et la réalisation de la sécurité alimentaire. Ils doivent également coopérer avec des organisations régionales et internationales spécialisées dans les domaines de l’eau et de l’alimentation.
  5. Utiliser les techniques modernes de production de semences et améliorer les équipements de développement agricole afin d’assurer des taux de production plus élevés et d’atteindre la sécurité alimentaire.
  6. Les pays musulmans doivent s’efforcer à tirer partit des enseignements de la Charia en ce qui concerne le développement des ressources agricoles en suivant le principe de revivification des terres mortes, comme préconisé par les règlements et les enseignements de la Chariah, et doivent également s’efforcer à éliminer les obstacles qui empêchent sa réalisation.


Allah Le Très Haut est Le Plus Sachant

Lire aussi

Derniers nouvelles

Aller en haut