La Déclaration de Coexistence dans la dignité à la lumière de l’Islam

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes.

Que les éloges, et le Salut soient sur notre Maître Mohamed, Ultime Messager, sur les Siens et sur Ses Compagnons

Résolution 229(13/23)

La Déclaration de Coexistence dans la dignité à la lumière de l’Islam

En raison des problèmes internes et des défis externes auxquels est confrontée la Oumma, le Conseil de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique de l’Organisation de la Coopération Islamique, réuni en sa 23e session à Médine du 19 au 23 Safar 1440H (au 28 octobre -1er novembre 2018), : « La Coexistence dans la dignité à la lumière de l’Islam »

Au nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur des mondes, et que la prière et la paix soient sur celui qu’Allah envoya par Miséricorde pour l’univers, notre Prophète Mohamed, sur sa famille ainsi que tous ses compagnons

Ceci dit ;

L’Islam est l’ultime religion et sa loi est la dernière des lois célestes. Elle appelle à l’adoration d’Allah Seul et son objectif et son but principal, à l’instar des autres messages divins, est d’apporter le bien et le bonheur à l’humanité, ici-bas et dans l’au-delà. Allah le Très Haut a dit : « Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers » [21: 107] (1),

» Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans. » [16:89] (2)

Étant convaincus, nous, membres du Conseil de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique de l’Organisation de la Coopération Islamique, réuni en sa vingt-troisième session à Médine, du 19 au 23 Safar 1440H (28 octobre – 1er novembre 2018), de l’importance des principes et des valeurs apportées par l’islam,

Voici réunis dans cette déclaration, un certain nombre de ces principes, ô combien nécessaires à l’humanité et aux différentes sociétés. Nous suivons en cela l’exemple du Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction soient sur lui) qui, lorsqu’il émigra à Médine (Yathrib), rédigea entre ses habitants et ses différentes tribus, un pacte réglementant les relations entre eux. Le Prophète (PSL) y cita un ensemble des principales valeurs islamiques, et ce qui suit fait mention des plus importants d’entre eux (des plus importantes d’entre elles) :

  1. L’appel de l’islam est général, et son Messager -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a été envoyé à l’humanité tout entière. Allah, le Très Haut, a dit : « Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. ». [34:28] (3).

Et en raison de l’universalité du message islamique, l’appel à l’islam fait partie des obligations. En outre la transmission de ce message doit se faire par de sages et douces exhortations et des discussions dans la plus grande aménité, loin de toute rudesse et sécheresse. Allah le Très Haut a dit : « Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » [16: 125] (4).

  1. Dans la vision de l’Islam, les êtres humains ont été désignés par Allah pour régner et se succéder sur terre. Ils ont été honoré par Allah le Très Haut a honoré leurs corps et leurs âmes, si bien qu’il est défendu de leur causer du tort, de les mépriser ou les humilier, qu’ils soient vivants ou morts. Allah Le Tout Puissant a dit :« Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » [17:70] (1)

Et le Prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui) a dit à ce sujet : « Briser les os d’un mort est aussi grave que de les briser lorsqu’il est vivant » (2)

Et toutes les créatures sont assujetties par Allah pour servir l’être humain,

Allah le Très Haut a dit : « Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui discutent à propos d’Allah, sans science, ni guidée, ni Livre éclairant. » [31:20] (3).

Il a également dit -glorifié soit-Il- : « Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. » [45:13] (4)

La considération portée par l’Islam à l’être humain concerne aussi bien son corps, que son esprit et son âme, afin que ce dernier puisse s’acquitter des devoirs liés à son règne sur cette terre.

  1. Et Allah a ordonné à l’homme de suivre Ses lois transmises par les prophètes et les messagers, et son sort dans cette vie et au Jour dernier dépend de son attachement aux lois divines. Allah, le Très Haut, a dit : « : «Descendez d’ici, (Adam et Eve), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux, [20: 123 ] Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement». [20: 124] (5)

  2. De là, les savants attachèrent de l’importance à classer les dispositions de la Charia en trois catégories, afin de mettre en évidence sa globalité recouvrant l’ensemble des conditions de l’homme et ses diverses relations: la première est la croyance, la seconde est la moralité et la troisième est la pratique qui comprend les actes d’adoration et les interactions entre les individus.

  1. En Islam, il n’y a pas de discrimination entre les êtres humains, fondée sur la couleur, le sexe ou la langue. Ils ont tous une origine unique, un père et une mère uniques (Adam et Eve). Allah, le Très Haut, a déclaré : » O hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. « [4: 1] [6]

Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « Allah le Très Haut a dit : « O hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. [49:13] [7] En vérité, un arabe n’est pas supérieur à un non-arabe, pas plus que ne l’est un non arabe à un arabe, ou un homme blanc à un homme noir ou un homme noir à un homme blanc, si ce n’est par la Taqwa (la piété) (8)

  1. En outre, il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes concernant la dignité humaine et les prescriptions de la Charia. Allah le Très Haut a dit : « Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la Salât, s’acquittent de la Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. » [9:71] (9).

Et le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a déclaré : » Les femmes sont les semblables des hommes » (10).

Les allocutions introduites par « O vous les gens » et « O vous les croyants », dans le Coran et les Ahadiths, s’adressent à la fois aux hommes et aux femmes.

  1. L’un des piliers de la foi musulmane consiste à croire à l’ensemble des prophètes et des messagers et aux livres qui leur ont été révélés à les respecter et leur rendre hommage, tout en ayant foi qu’Allah les a tous envoyés pour appeler à Lui vouer un culte exclusif et à L’adorer. Et il n’est pas permis à un musulman de faire une distinction entre les prophètes et les messagers d’Allah. Le Coran a déclaré : « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): «Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers». Et ils ont dit : « Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C’est à Toi que sera le retour « [2: 285] (11).

L’Islam appelle à dialoguer avec les gens du Livre (les juifs et les chrétiens) et à débattre avec eux de la meilleure manière. Allah le Très Haut a dit : « Dis : «O gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah». Puis, s’ils tournent le dos, dites : «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis». » [3:64] (12).

  1. La conversion à l’Islam s’effectue en toute liberté, sans aucune contrainte physique ou morale ni exploitation des faiblesses de ceux qu’on invite à l’Islam. Allah le Très Haut a dit : « Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque renie les fausses divinités croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » [2: 256] (13)

Le Très haut a également dit : » Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » [10:99] [14]

  1. L’âme humaine, en islam, est protégée et préservée. En effet, tuer une seule âme en l’islam revient à tuer l’ensemble de l’humanité et préserver une seule âme revient à préserver l’ensemble de l’humanité. Ce qui fut aussi le cas pour toutes les religions divines. Allah le Très Haut a dit : » C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que tuer une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre revient à tuer l’humanité toute entière et préserver une vie revient à préserver l’humanité entière. En effet, Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »[5:32] (15).

  1. L’Islam a interdit l’injustice et l’a sévèrement condamnée, tout comme il a interdit l’agression injuste d’autrui assimilant cela à semer la corruption sur terre, qui est l’un des plus graves crimes en Islam. Allah le Très Haut a dit : « Ne semez pas la corruption sur la terre après qu’elle ait été réformée. » [7:56] » (16), et Il a dit: « Dis: «Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas» » [7:33]

Vu la gravité de semer la corruption une peine adéquate lui a été assigné. Allah le Très Haut a dit à ce sujet : « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. » [5:33]. (18) La gravité de semer le chaos apparait clairement dans les peines désignées pour le brigandage et la corruption

  1. En Islam, la famille est la base de l’édifice de la société, et il n’est pas permis de lui porter atteinte ou de lui causer du tort. Elle repose sur le mariage qui est bâti sur l’apaisement, l’affection et la miséricorde. Allah le Très Haut a dit : » Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour auprès desquelles vous goûtez au repos et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » [30: 21] (17)

  1. La paix est l’un des objectifs éminents de l’islam et la base de la relation avec autrui. Prôner la bienfaisance envers ceux qui sont pacifiques est l’une de ses caractéristiques. Allah, le Très Haut, a dit : « Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. [60: 8] Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » [60: 9] (19)

Le Très Haut a également dit : « Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs ! » [2: 190] (20)

Ainsi, le Jihad fut légiféré pour être un moyen de repousser les agressions, défendre la nation et éliminer tout obstacle entre les gens et la foi en Allah et la dernière religion. Il fut aussi légiféré pour porter secours aux opprimés qu’on empêche de croire en Allah. Allah le Très Haut, dit : » Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: «Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et accorde-nous de Ta part un allié, et accorde-nous de Ta part un secoureur». » [4:75]

Le Jihad vient éliminer tout obstacle afin que ne subsiste plus aucune tribulation et que la religion d’Allah prévale. Allah le Très Haut a dit : » Combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus de sédition, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés, car) Allah observe bien ce qu’ils œuvrent. » [8:39]

Le but unique du Jihad en Islam est donc de repousser les agressions, d’écarter tout obstacle empêchant les gens d’adopter la religion d’Allah et de protéger les plus vulnérables sur terre.

  1. , Il n’est pas permis de s’en prendre à autrui injustement, qu’il s’agisse de sa personne, ses biens ou son honneur. Lors de la défense de la religion, de la vie des personnes, de la dignité et des biens, la riposte doit être proportionnelle au préjudice causé. Allah le Très Haut a dit : « Quiconque vous agresse sera donc attaqué de manière proportionnée. Craignez Allah et sachez qu’Allah est avec ceux qui Le craignent. » [2: 194] (21).

    Le Très Haut a également déclaré : « Si vous devez exercer des représailles, qu’elles soient en proportion du préjudice subi, bien qu’il soit préférable d’y renoncer et de supporter patiemment l’offense ressentie. » [16: 126] [22]

  1. La recherche d’une paix basée sur la justice et qui préserve les droits des ennemis est un objectif important en Islam. Allah le Très Haut a dit : » Alors, s’ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c’est Lui l’Audient, l’Omniscient. » (8:61) (23).

En outre, la trahison et la tromperie y sont interdites. Allah le Très Haut a dit : « Si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d’un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d’une façon franche et loyale, car Allah n’aime pas les traîtres. » [8:58] (24)

  1. L’une des choses évidentes dans cette religion est sa condamnation stricte de toutes les formes de ce que l’on nomme terrorisme aujourd’hui. Cela concerne le meurtre d’innocents, l’agression des familles, le pillage de villes, de villages, des biens et la violation des dignités de manières ignobles et inhumaines, mais aussi l’agression contre la noble Mosquée al-Aqsa et les attentats à la bombe au cœur des mosquées. Quelle injustice alors d’associer l’Islam à ces actes alors qu’il a toujours condamné ces crimes.

De ce fait, une campagne médiatique massive doit être menée pour clarifier la réalité de l’Islam et sa prééminence garantissant le bien de l’humanité ici-bas et dans l’au-delà. Et cela doit également se refléter dans les programmes d’enseignement et d’éducation.

  1. La miséricorde, la mansuétude, le pardon, l’indulgence, la clémence, la douceur et la sincérité sont parmi les qualités du Messager de l’Islam Muhammad, -paix et bénédictions d’Allah sur lui-. Les musulmans doivent suivre l’exemple du Prophète, sur lui la paix, et se comporter avec autrui (musulman ou non) en s’inspirant de ses nobles caractères. Allah Le Très Haut a dit : « Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de juste milieu » [2: 143]. Le Très Haut a aussi dit : » C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient dispersés autour de toi » (3: 159) (25). Il a également dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » [33:21] [26].

  1. Le juste milieu, la modération et la pondération sont la voie que les musulmans doivent suivre dans toutes leurs affaires. L’extrémisme et le fanatisme sont des crimes En effet, Allah Le Très Haut a dit : » Dis : « Gens du Livre ! Ne soyez pas excessifs dans vos croyances, tournant le dos à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit ». »[5:77] (27). » Chaque fois que le Messager d’Allah choisissait entre deux choses, il adoptait la plus facile d’entre elles, tant qu’elle ne fût pas un péché auquel cas il en était le plus éloigné des gens » (28).

Ces valeurs (de juste milieu, modération et pondération) se reflètent dans plusieurs aspects prônés par la loi divine. Son objectif est évident dans l’harmonie qu’elle instaure entre l’aspect matériel et spirituel. Allah, Le Très Haut, a déclaré : » Quand Je l’aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés » [38:72] (29), Il en est de même concernant l’harmonie entre les intérêts publics et privés, et entre les récompenses terrestres et célestes.

An-Nu’man ibn Bachir rapporte que le prophète Muhammad -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « Celui qui ordonne le bien et interdit le mal et celui qui ne le fait pas sont à l’image de voyageurs en bateau qui, ayant procédé à un tirage au sort, se sont repartis entre le pont et la cale d’un navire. Les passagers qui se trouvaient dans la cale devaient monter pour puiser l’eau et passaient au milieu de ceux qui étaient sur le pont. Certains de ceux qui étaient dans la cale du navire se sont dit : Et si nous creusions un trou dans une planche pour puiser l’eau directement, pour ne plus déranger ceux d’en haut. Ainsi, si les autres les laissaient faire cela, tous périraient, et s’ils les en empêchaient, tous seraient sauvés. » (30).

  1. L’entraide entre les enfants de l’Adam est la relation concrète qui doit exister entre les adeptes de cette religion et les autres. Cette entraide vise le bien de l’humanité. La différence de religion, de couleur et de sexe n’entrave et n’affaiblit en rien l’appel à l’entraide. Allah Le Très Haut a dit : « Ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser. Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! » [5: 2] (31).

  1. Les non-musulmans vivants dans les pays musulmans jouissent des mêmes droits que les musulmans. Ils sont libres de garder leurs religions, croyances et rituels. Allah, Le Très Haut, a dit : » Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. » [60: 8] Et Le Très Haut a dit aussi: « Nulle contrainte en religion! » [2: 256] (33).

Le Pacte du Prophète, aussi appelé la Charte de Médine, qui est un pacte que le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a décrété pour la communauté de Médine après son Hégire, vient affirmer ce grand principe de l’Islam. En effet, il constitue le fondement des relations entre les composantes sociales de Médine, et le fondement de la société et de l’état en Islam.

De là vient l’importance du dialogue et de la discussion avec douceur pour une construction sociale saine. La mise en pratique de ces principes dans les conquêtes islamiques se traduisit par cette parole répétée à de maintes reprises : « Il leur revient ce qu’il nous revient et leur incombe ce qu’il nous incombe »

La jizya étant un impôt payé en échange de la protection, Abu Ubayda Amer Bin al-Jarah ne l’a préleva pas aux habitants de Homs (en Syrie) après avoir pourtant conquis la région tant qu’il n’était pas en mesure de les protéger. Par ailleurs, un décret juridique imposa aux armées musulmanes de se retirer de Samarcande, après qu’elles s’y soient introduites, car il avait été constaté que ses habitants n’avaient pas été invités à l’Islam et qu’un délai de réflexion ne leur avait pas été accordé comme l’impliquent les principes du Jihad en Islam.

De ce fait l’Islam s’intéresse aux droits des minorités non musulmanes vivant dans la société musulmane. Il a appelé à les laisser libres dans leurs croyances et leurs religions et a interdit d’attaquer leurs églises et leurs lieux de culte. L’islam se préoccupa également de la citoyenneté des minorités musulmanes vivant dans les pays non musulmans tant que leur identité religieuse est préservée.

  1. La gouvernance islamique à Médine illustre bien ces valeurs Ces principes sont aussi évidents dans la Charte que le Prophète Muhammad -paix et bénédictions d’Allah sur lui-, fit écrire à son arrivée à Médine et dans lequel il assura la sécurité aux Juifs concernant leur religion et de leurs biens. Il y déclara -sur lui la paix- : « Les Juifs pratiqueront leur religion librement. »

  1. Ainsi, l’islam est un appel à la justice et au respect des droits d’autrui, sans distinction de religion, de sexe, de couleur ou de langue. L’injustice y est interdite même envers les ennemis. Certes, Allah Le Très Haut a dit : « Quand vous jugez entre des gens, jugez avec équité. Quelle bonne exhortation qu’Allah vous fait ! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit tout. » [4:58] (35). Il a également dit, élevé soit-Il : « O les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » [5: 8] (36)

Dans un hadith qoudoussi, Allah Le Très-Haut dit : «« Ô Mes serviteurs ! Je me suis interdit d’être injuste et J’ai rendu l’injustice interdite entre vous également. Ne soyez donc pas injustes les uns envers les autres ! » ( 37)

  1. S’accrocher fermement à Allah, ainsi que l’unité et l’entraide entre les musulmans constituent la forteresse protectrice des musulmans et leur source de bonheur, ici-bas et dans l’au-delà. À l’inverse s’éloigner d’Allah et la désunion des musulmans est le chemin menant aux épreuves et est la cause de leur malheur. Allah, Le Très Haut, a déclaré : » Et quiconque se détourne de Mon Rappel mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement » [20: 124] « (38). Et Il a dit « Cramponnez-vous tous ensemble au «Habl» (corde) d’Allah et ne soyez pas divisés. » (3: 103) « (39). Il a également déclaré : « Quiconque s’attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. » [3: 101] (40)

L’entraide et la solidarité entre musulmans, sur les plans scientifique, économique et militaire, garantissent à la fois leur force, leur enrichissement et le confort de leurs peuples. Cela leur assure, aussi, la stabilité, la prospérité et la sécurité de leurs pays. Allah Le Très Haut a dit : » Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! » [5: 2]

L’islam accorde de l’importance aux droits des voisins, quelles que soient leurs religions. Il a appelé et exhorté à honorer les voisins, Allah Le Très Haut a dit : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant. [4:36]

Et le Prophète Muhammad (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a répété trois fois : « Par Allah, il n’a pas la foi. Par Allah, il n’a pas la foi. Par Allah, il n’a pas la foi ! »

On lui a demandé : « Qui est-ce, Messager d’Allah ? » Le prophète a répondu : « Celui dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal. »

  1. L’Islam a encouragé la connaissance et y a appelé, Allah Le Très Haut a dit: « Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. » [35:28] (44). Et le premier verset révélé dans le Coran fut :

« Lis ! »

« -Lis ! au nom de ton Seigneur qui a créé,

-qui a créé l’homme d’une adhérence.

-Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble,

-qui a enseigné par la plume [le calame],

-a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. » (91: 1/5)

  1. Travailler et œuvrer sur terre pour gagner sa subsistance est une obligation en Islam, Allah Le Très Haut a dit : « Puis quand la Salât est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez. » [62:10] (46), Et Il a dit: » C’est Lui qui vous a soumis la terre: parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu’Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection. » (67:15) (47)

Travailler dur et consciencieusement est le moyen qui mène à la renaissance des musulmans, à la prospérité de leur pays et au confort de leur peuple. Les Prophètes, eux-mêmes, (paix et bénédictions d’Allah sur lui) travaillaient. Al-Miqdam bin Ma’dykarib a rapporté que le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a dit : « Aucune nourriture n’est meilleure pour l’homme que celle qu’il tire de ses propres mains. Dawud, le prophète d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui), ne mangeait que de ce qu’il gagnait de ses propres mains » (48).

Les textes à ce sujet abondent dans le Coran et la Sunna. L’imam al-Ghazali -qu’Allah l’agrée- a déclaré dans « Revivification des Sciences de la Religion »: « Si l’on abandonnait les industries et l’agriculture, les moyens de subsistance s’épuiseraient et la plupart des créatures périraient. Ainsi, l’organisation de la vie se base sur un système d’entraide entre tous les individus, où chaque groupe social est engagé dans une profession particulière, car si tous exerçaient la même tâche, le reste des professions seraient abandonnées, et tout le monde périrait. « (49)

La communauté musulmane est une communauté de solidarité et d’entraide. Al-Numan bin Bashir a rapporté que le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a déclaré : « Les Musulmans, par l’amour, l’affection et la miséricorde qu’ils éprouvent les uns pour les autres, sont semblables à un seul corps. Lorsqu’un membre est affecté, c’est l’ensemble du corps qui ressent la douleur et s’enfièvre. » [50]

Il a également déclaré, que la paix soit sur lui : « Aucun d’entre vous ne sera jamais véritablement croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. » [51]

Il est donc impératif que les musulmans fournissent tous leurs efforts menant à la renaissance de leurs pays dans tous les domaines comme l’agriculture, l’industrie, la défense, la médecine afin que la communauté retrouve sa place dans le monde. La réalisation de cet objectif passe par la nationalisation des sciences et des technologies et par la complémentarité de tous les domaines réunis, et ce, en se basant sur la parole du Très Haut : « Et préparez contre eux tout ce que vous pouvez comme force. » [8:60] (52)

Il a également déclaré, élevé soit-Il: « Nous lui (David) apprîmes la fabrication des cottes de mailles afin qu’elles vous protègent contre vos violences mutuelles (la guerre). En êtes-vous donc reconnaissants ? » [21:80] (53)

  1. Réconcilier les musulmans et empêcher l’agresseur de nuire sont des devoirs légiférés, Allah Le Très Haut a dit : « Si deux groupes de croyants se combattent, réconciliez-les. Si l’un d’eux se rebelle contre l’autre, combattez le groupe qui se rebelle, jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre d’Allah. Puis, s’il s’y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables, car Allah aime les équitables. » [49: 9] (54)

Or, négliger cette question ne ferait qu’engendrer des tribulations, des troubles et des conflits dans les pays musulmans. Les tribulations ouvrent la voie à de nombreux maux qui doivent être évités et contournés par tous les moyens, car elles entrainent la division des musulmans, brisent leur force, et donnent le pouvoir à leur ennemi aux aguets. Allah, Le Très Haut, a déclaré : « Craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allah est dur en punition. »[8:25] (55)

Le Très Haut a également déclaré : « Ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants. » [8:46] (56)

  1. La solidarité sociale entre musulmans est une obligation religieuse fondamentale. Le parent riche doit s’acquitter du droit de son parent pauvre, et donner aux pauvres leur droit en prélevant dans l’argent des riches -l’argent des zakats- constitue une obligation légiférée. En outre, se montrer solidaires à travers les aumônes, les dons, les donations et autres est vivement recommandé dans la Charia, car la solidarité suscite la sécurité et la stabilité des sociétés. Allah Le Très Haut a dit : « Donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indument. » [17: 27] Le Très Haut a également dit : » Prélève de leurs biens une Sadaqa (don obligatoire) par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient. » [9: 103]

Et Ibn Abbas rapporte que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) envoya Mou’adh ibn Jabal au Yémen, en lui disant : « Tu vas certes rencontrer un peuple qui appartient aux gens du Livre. Invite-les [tout d’abord] à témoigner qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que je suis le Messager d’Allah. S’ils t’obéissent en ceci, fais-leur alors savoir qu’Allah leur a prescrit cinq prières de jour et de nuit. S’ils t’obéissent en ceci, annonce-leur [enfin] qu’Allah a légiféré une aumône qui sera prise de leurs riches et redistribuée aux pauvres parmi eux […] » (57)

L’un des principes fondamentaux de l’islam est d’assurer à toute personne une vie digne dans la société, quelle que soit sa croyance. C’est pour cela que lorsqu’ Umar bin Khattab (584-644), qu’Allah l’agrée, vit un vieil homme mendier, il lui demanda : « Que t’arrive-t-il ? » Il lui répondit : « Je n’ai pas d’argent et on me prélève la jizya. » Umar s’exclama : « il serait injuste qu’après t’avoir pris ta jeunesse nous te prélevions ensuite la Jizya.»

Il ordonna alors de ne plus faire payer la jizya aux vieillards et lui alloua une rente issue du Trésor Public pour couvrir ses besoins .

En outre, Umar bin Abdul-Aziz (682-720) écrivit à ses agents de Bassorah : « Prenez soin des personnes de la dhimma (sous protection juridique) qui sont devenues vieilles et faibles et n’ont plus de ressources et donnez-leur ce dont ils ont besoin du Trésor Public (bayt el-maal). »

  1. Le développement complet et sous toutes ses dimensions fait partie des centres d’intérêt de cette noble religion. Cela nécessite l’élaboration de plan et de programme pour concrétiser cet objectif.

  1. À la lumière des faits que nous avons mentionnés sur cette noble religion qu’est l’islam et qui ont servi de base aux résolutions de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique dans les questions qui ont été examinées, discutées et décidés dans ses résolutions et qui ont porté sur divers aspects juridiques; tels que les croyances, les cultes, les transactions, les crimes, la moralité et tout ce qui concerne la communauté humaine; nous concluons que ces points doivent être pris en compte dans le discours islamique contemporain et que la prédication à Allah doit être accomplie avec sagesse dans les questions qu’elle aborde, qu’elles soient économiques, médicales, familiales, intellectuelles ou encore scientifiques.

Allah Le Très Haut a dit: « Dis: «Voici ma voie, j’appelle les gens à [la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs. » [12: 108] (60)

Ceci nécessite la formation de prédicateurs et de savants qui soient à la hauteur des défis du siècle, connaissent la réalité des principes de cette religion et de la société contemporaine, et appellent à Allah avec sagesse et bonne exhortation, et débatte de la meilleure manière pour défendre cette religion , conformément à la Parole d’Allah Le Très Haut:

« Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. » [16: 125] (61).

Ceci dit,

Que la bénédiction et la paix d’Allah soient sur notre prophète Muhammad, sur sa famille ainsi que sur tous ses compagnons.

Conseil de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique

23 Safar 1440h, correspondant au 01 novembre 2018.

Aller en haut